Nos tutelles

CNRS Université Paris 13

Nos partenaires

Rechercher




Accueil > À la une

Publication dans une revue prestigieuse : Des nanostructures magnétiques sur substrat polymère pour des systèmes flexibles fonctionnels.

par Riadh Issaoui - publié le , mis à jour le

Une étude dans le cadre d’une collaboration entre F. Zighem et D. Faurie de l’axe PPANAM du LSPM et A.O. Adeyeye de la National University of Singapore (NUS) a été menée sur les propriétés magnétiques de larges réseaux de nanolignes (permalloy : Ni80Fe20) déposés sur un polymère (Kapton(R)). Un des enjeux est de développer des systèmes déformables avec le souci de préserver les propriétés fonctionnelles sur le long terme. Une des caractéristiques de ces systèmes est le fort contraste mécanique entre les nanolignes rigides et le substrat souple qui a pour effet de concentrer les déformations dans ce dernier. Le consortium a ainsi pu montrer une initiation tardive de microfissures par rapport à d’autres systèmes de même contraste mais non nanostructurés. De plus, en dépit de la présence de ces endommagements, la valeur saturante de la longueur des fragments de ces nanolignes a permis de ne pas affecter le magnétisme du système (anisotropie de forme conservée). Cela s’est traduit par une faible altération des raies de résonance ferromagnétique (intensité, largeur) sous grandes déformations (jusqu’à 20%).
Ces travaux ont été publiés dans la prestigieuse revue NanoLetters en 2018.